Groupe CEZ : Bénéfice net en hausse de 30 %

Le bénéfice net du Groupe ČEZ a atteint 747 millions d’euros en 2017, soit une augmentation de 30 %, par rapport à 2016. Une croissance soutenue par la production d’énergie nucléaire et la vente d'actions de la compagnie pétrolière et gazière hongroise, MOL. La hausse du prix des quotas d’émission pour les sources d’énergies traditionnelles et le règlement de l’électricité non facturée en 2016 ont été compensés par une progression de la production des centrales nucléaires et de nouvelles acquisitions dans le domaine des énergies renouvelables et des ESCO.

Le revenu brut d’exploitation  a atteint 7,9 milliards d’euros, soit une baisse de 1 % par rapport à la même période de l’année précédente. La production d’électricité à partir de sources traditionnelles a augmenté de 2 %, en glissement annuel, pour atteindre 60,9 TWh. La production d’électricité, issue de sources renouvelables (éoliennes, centrales photovoltaïques et petites centrales hydroélectriques) a augmenté de 25 %, en glissement annuel. Les ventes de gaz aux clients finaux ont progressé de 21 % par rapport à la même période de l’année précédente. Le Groupe CEZ a renforcé sa présence de façon significative dans le domaine des énergies nouvelles, à travers ses activités de société de services énergétiques (ESCO), qui affichent un revenu brut d’exploitation  de 291 millions d’euros, soit une augmentation de 118 %.

L’excédent brut d’exploitation (EBITDA) s’est élevé à 2,12 milliards d’euros, soit une baisse de 7 %, par rapport à la même période de l’année précédente, essentiellement imputable à la baisse du prix de vente final de l’électricité produite.

L’excédent brut d’exploitation (EBITDA) a diminué de 165 millions d’euros, en glissement annuel, principalement en raison de la baisse des prix de production de l’électricité 

(-169 millions d’euros), du règlement de l’électricité non facturée en 2016, de facteurs de correction de la distribution (-66 millions d’euros), d’une hausse du prix des quotas d’émission (-35 millions d’euros) et de l’augmentation des coûts de maintenance des installations du système de production (-23 millions d’euros). A l’inverse, la production issue des sources traditionnelles (+98 millions d’euros) et les nouvelles acquisitions dans le domaine des énergies renouvelables et des ESCO (+27 millions d’euros) ont eu un effet positif. 

« L’année 2017 a été un succès pour le groupe CEZ, tant au niveau des résultats que dans la réalisation de nos objectifs stratégiques. Nous avons dépassé nos objectifs de près de 78 millions d’euros, en termes de bénéfice d’exploitation et de bénéfice net. Nous avons obtenu un permis d’exploitation à long terme, pour trois des quatre unités restantes de la centrale nucléaire de Dukovany. L’ensemble du processus a été précédé par de nombreuses analyses et contrôles et des années de modernisation, en continu.

 Avec la mise en service de la nouvelle centrale au charbon supercritique de Ledvice, le plus grand projet d’investissement de l’industrie énergétique tchèque de la dernière décennie s’est achevé - renouvellement complet des principales centrales au charbon situées dans les régions minières (Tušimice, Prunéřov, Ledvice) - construction d’une centrale à gaz à cycle combiné à Počerady.

Nous avons également renforcé, de manière significative, notre position dans le secteur des nouvelles énergies. Notre principale acquisition pour l’année 2017 a été la société allemande Elevion, l’une des plus grandes sociétés de services énergétiques (ESCO) du pays. A travers cette acquisition, le Groupe ČEZ a intégré plus de 1 800 spécialistes, un chiffre d’affaires de près de 314 millions d’euros et surtout une base stratégique pour ses activités sur le marché allemand des ESCO ; un marché en pleine croissance. Le groupe ČEZ est entré sur le marché français des sources d’énergies renouvelables et a également renforcé sa position en Allemagne, où sa capacité installée a déjà atteint près de 133,5 MW », a déclaré le Président du conseil d’administration et directeur général Daniel Beneš.

« Pour 2018, le Groupe CEZ prévoit un EBITDA compris entre 2 et 2,1 milliards d’euros et un bénéfice net ajusté de 472 à 550 millions d’euros. Nous anticipons une augmentation modérée étant donné les résultats exceptionnels enregistrés en 2017. Le niveau élevé du bénéfice net de 2017 s’explique principalement par les facteurs suivants : la vente des actions MOL (+172 millions d’euros), la vente de biens immobiliers à Prague (+43 millions d’euros), le dépassement de l’objectif annuel, concernant la vente de matières premières (+39 millions d’euros), l’évaluation à la baisse du prix des certificats verts des parcs éoliens roumains - attribués par le passé - suite à un changement favorable de la réglementation (+31 millions d’euros), un accord de règlement avec Sokolovská uhelná (+27 millions d’euros) et accord extrajudiciaire avec la société publique bulgare NEK (+15 millions d’euros) », a déclaré Martin Novák, vice-président du conseil d’administration et directeur financier.

La consommation d’électricité dans la zone de distribution de la société CEZ Distribuce a augmenté de 2,4 % par rapport à la même période de l’année précédente, et de 3,1 %, après corrections des effets climatiques et du calendrier.

 

 

Ladislav Kříž, porte-parole du Groupe CEZ